TEINTES ---- 1er prix 2016

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Ce matin quand je me suis réveillée

La fenêtre et les volets j'ai ouverts.

J'ai frotté mes yeux, je pensais rêver.

Plus de rouge, de jaune ni de vert,

Tout était dans la nuit devenu bleu.

Les grappes turquoise du mimosa

Scintillaient sous les fous rayons de feu

D'un bel astre devenu bleu maya.

Les cailloux indigo dans le jardin

Jouaient avec les libellules cyan,

Chenilles et papillons gris de lin

Et la grenouille outremer de l'étang.

Le rosier grimpant aigue marine

Bécotait le jasmin bleu céleste.

La marguerite pastel divine

Valsait sous le vent, gracieuse et leste.

La pervenche qui dans son élément

Glissait clins d'œil au coucou bleu persan,

Enlaçait le tronc acier du pin grand,

Taquinant au sol la pigne en riant.

Non, je ne rêvais pas. Le bleu givré

Dans nature peinte de lavande

La tête avait perdue, il délirait.

De ma fenêtre face à l'offrande,

Je priais les dieux pour que ces teintes,

Trésors inestimables de saphir,

Sans une plainte et sans une étreinte 

Ne quittent bleu fumée sans prévenir.

 

Carole REGAZZONI

de Sollies-Toucas (83)

concours de l’Arthonnaysienne sur le thème du Bleu