A VERONIQUE ---- classé 4ème en 2016

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

En pantalon garance, je partais à la guerre,

Regrettant le ciel bleu qui mûrit nos épis.

J’arrivais dans ce lieu où tout me semblait gris.

Je n’étais pas inquiet : ça ne durerait guère.

Partout on parlait de la ligne bleue des Vosges ;

Les Flandres et l’Artois valaient-ils nos flots bleus ?

 

Pourquoi donc dans ces trous plus personne ne bourge ?

Pourquoi la ligne bleue quand nous sommes en rouge

Pourtant nous défendons les couleurs du drapeau.

On nous nomme les « bleus » : « Allez-vous mettre en rang

Pour monter à l’assaut, reprendre ce hameau ».

Tels sont les ordres qui nous viennent de plus haut.

Mon encre n’est pas bleue, c’est celle de mon sang.

 

Je ne reverrai plus, Véronique, ma belle,

Tes yeux couleur azur reflétant notre ciel.

Le bleu remplacera tout ce rouge infini :

Une fleur, le bleuet, survivra à l’oubli.

  
 
Alain VILLAIN

des Riceys (10)

concours de l’Arthonnaysienne sur le thème du Bleu